Pourquoi équilibrer les meules?

Pour exploiter les rectifieuses ou affûteuses modernes au maximum de leurs possibilités et produire selon des critères de rentabilité actuels, il est impératif d'utiliser des outils et attachements équilibrés. Les vitesses de rotation de ces machines sont en effet si élevées qu'une meule déséquilibrée a des effets négatifs à la fois sur la productivité et sur la qualité.

Les facteurs de déséquilibre d'une meule

  1. Tolérance d'alésage de la meule
  2. Homogénéité de la meule
  3. Parallélisme de la meule
  4. Concentricité de la meule
  • Tolérance du mandrin de meule
  • Dressage de la meule
  • Usure de la meule
  • Profilage de la meule

Les conséquences du déséquilibre

  1. Qualité de surface réduite -> traces de broutage
  2. Précision dimensionnelle réduite sur la pièce ➔ augmentation des frais de dressage
  3. Usure extrêmement élevée des meules ➔ Durée de vie réduite
  4. Usure sur la poupée -> risque d'arrêt de la machine -> réparations inutiles -> révisions coûteuses

Dans la plupart des cas, le déséquilibre oblige à réduire les performances des meules et donc la productivité.

Dressage ≠ équilibrage

Le dressage sert à la fois à rétablir la géométrie exacte des meules et à créer une topographie optimale. Étant donné que le dressage ainsi que l'usure et le profilage entrainent une modification continue de l'équilibrage des meules, l'équilibrage reste malgré le dressage une opération indispensable !

Fiche mémo